Réseaux sociaux
   Blog    Ste Jeanne Jugan – Jour 24

Ste Jeanne Jugan – Jour 24

Son histoire

Jeanne Jugan, en religion Sœur Marie de la Croix, est née à Cancale le 25 octobre 1792. Elle est baptisée le jour de sa naissance. Elle est la petite cinquième de sa famille. Son père est pêcheur, mais a disparu en mer 4 ans plus tard.

En 1810, un jeune marin la demande en mariage : elle souhaite réfléchir. 6 ans plus tard, à la suite d’une mission prêchée, elle décline définitivement la demande en mariage.

En 1817, elle quitte Cancale pour Saint Servan. Elle entre comme aide à la pharmacie de l’hôpital du Rosais. En 1823, elle entre au service de Mlle Lecocq avec qui elle se lie d’amitié. Ensemble, elles visitent les nombreux pauvres de la paroisse. En 1835, à la mort de Mlle Lecocq, Jeanne Jugan devient journalière.

Au début de l’hiver 1839, elle recueille une vieille femme aveugle et infirme qu’elle aide et donne son lit. Dans les années qui suivent, quelques jeunes femmes viennent l’assister, les personnes accueillies étant de plus en plus nombreuses. En mai 1842, la petite association précise son règlement de vie et de travail hospitalier, inspiré de la règle des Frères de Saint Jean de Dieu. Jeanne Jugan est élue supérieure religieuse et le nom de « Servantes des Pauvres » est adopté. En 1844, elles deviennent les « Sœurs des Pauvres ». L’année suivante, Jeanne Jugan reçoit un prix de l’Académie française et devient célèbre.

En 1846, Jeanne Jugan fonde de nouvelles maisons et en 1849, la congrégation adopte définitivement le nom de « Petites Sœurs des Pauvres ».

Jeanne Jugan meurt le 28 août 1879 parmi les novices de Saint-Pern. Elle est béatifiée le 3 octobre 1982 et canonisée le 11 octobre 2009.

Aujourd’hui, 2710 religieuses accueillent plus de 13000 résidents dans 200 maisons à travers le monde.

Quelques unes de ses citations  

« Soyez petites, bien petites ! Gardez l’esprit d’humilité, de simplicité ! Si nous venions à nous croire quelque chose, la Congrégation ne ferait plus bénir le bon Dieu, nous tomberions »

« C’est le bon Dieu qui a tout fait. Je suis seulement son humble servante »

« Pour faire une bonne Petite Sœur des Pauvres, il faut beaucoup aimer le bon Dieu, les pauvres, et s’oublier soi-même. »

« Je n’ai qu’une vie, qu’un cœur, qu’une âme, qu’une volonté avec Jésus »

« Dieu me veut pour lui. Il me garde pour une œuvre qui n’est pas connue, pour une œuvre qui n’est pas encore fondée. »

« Ne m’appelez pas Jeanne Jugan. Il ne reste plus que Sœur Marie de la Croix, bien indigne de ce beau nom. »

« On va vous parler de moi… Laissez tomber. Le Bon Dieu sait tout. »

« C’est si beau d’être pauvre, de ne rien avoir, de tout attendre du Bon Dieu. »

Pour aller plus loin

Sainte Jeanne Jugan

Jeanne Jugan, Fondatrice des Petites Sœurs Des Pauvres

Sainte Jeanne Jugan

10 choses à savoir sur Sainte Jeanne Jugan

N’hésitez pas aussi à vous promerner sur Youtube, il y a plein de films/documentaires sur son histoire.

Je ne pouvais faire cet Inktober sans vous parler de Jeanne Jugan, fondatrice des Petites Sœurs des Pauvres, une communauté dont ma famille est assez proche.

A demain pour le 25e témoin !

Avec tout mon amour,

Léa

« Petites, bien petites »

Sainte Jeanne Jugan

PS : Retrouvez tous les jours de l’Inktober 2021 ici

PPS : N’hésitez pas à me suivre dans ce challenge, à partager mes post sur les réseaux sociaux et en parler autour de vous si ça peut intéresser quelqu’un. Je partagerai également sur Instagram et Facebook.

Inscription à la Newsletter : L’Emerveille’mot. J’envoie 1 Newsletter par mois sauf exception en cas d’évènements ou de nouvelles collections.

Post a Comment