Réseaux sociaux
   Entrepreneuriat    L’équilibre – Ep. 9

L’équilibre – Ep. 9

Cher journal,

Ça fait bien longtemps que je ne suis pas venue te parler mais les trois derniers mois ont été un peu chaotiques. Je m’en excuse mais la raison principale de ma désertion est ni plus ni moins une tendinopathie au poignet qui m’a empêché de dessiner pendant trois long mois…

Je ne sais pas trop par où commencer à vrai dire… J’avais commencé à t’écrire en rentrant des vacances de Noël car je voulais te partager des choses alors si nous commencions tout simplement par-là ?

J’espérais récupérer pendant ces trois semaines. En effet, avant de partir mes jauges émotionnelles étaient toutes pleines d’ondes négatives. Je me suis pris claques sur claques niveau personnel et j’avoue qu’à un moment, je ne pouvais plus. Je ne supportais plus grand chose.

Tu sais, cher journal, je suis quelqu’un d’introvertie et j’ai besoin de mes moments seule pour me ressourcer et remplir les jauges de bonnes ondes et diminuer celles de mauvaises ondes. J’espérais sincèrement que les trois semaines de vacances me permettraient de retrouver un certain équilibre. Comme tu l’as sûrement compris, ce fut un échec. Les ondes négatives ont continué à s’accumuler et les ondes positives n’ont pas été suffisantes pour faire pencher la balance.

Alors en rentrant, je n’étais vraiment pas bien et surtout épuisée. Épuisée physiquement et émotionnellement alors ça avait un impact psychologiquement. Résultat pour mon entreprise et l’équilibre que j’avais : je n’arrivais plus à m’y remettre. Mais vraiment plus du tout. L’envie était là, oh oui. L’énergie, elle, beaucoup moins. Je ne savais plus du tout par où commencer. J’avais l’impression de brasser du vent sans aucun résultat derrière. La conséquence est que je ne faisais rien, que ça m’énervait encore plus et que je craquais régulièrement.

Finalement, je n’avais tout simplement plus assez de recul pour savoir ce qui me ferait du bien et me permettrait de me créer une bulle ressourçante malgré la situation que je vis actuellement à l’appartement. Alors pendant une de mes réunions avec d’autres créatrices, je leur ai demandé. Je leur ai demandé des astuces et des conseils. Au final, elles n’ont fait que me faire prendre le recul que je n’avais plus toute seule en me parlant d’écriture, de dessins tout simples que je savais déjà faire, de musique, etc…

En somme, tout ce que je mettais en place avant les vacances qui me permettait de me ressourcer. Ni une ni deux, cette semaine-là, j’ai un peu tout envoyé valser et je me suis concentrée sur moi. J’ai mis mon casque avec de la musique qui me faisait du bien, j’ai beaucoup écrit (et en a découlé un déblocage pour le blog), j’ai allumé des bougies et j’ai beaucoup dessiné.

Le résultat s’est fait vite ressentir, je me suis apaisée, ressourcée et la créativité et l’énergie pour travailler est revenue.

Tu sais, cher journal, à un moment je m’en suis voulu. Je m’en suis voulu de ne pas réussir à me recréer cette bulle parce que je savais que j’en étais capable mais à ce moment-là, c’était comme si j’avais perdu les clés. L’avantage c’est que ça m’a permis de réellement comprendre mes besoins et les choses qui me ressourçaient profondément.

Avec toute cette histoire cher journal, je me suis aussi rendu compte de l’importance de bien s’entourer quand on est entrepreneur. J’ai la chance d’avoir réussi à le faire dès ma première année et aujourd’hui j’ai une immense gratitude envers cela.

En effet, être bien entourée et pouvoir en parler librement m’a permis de vite remonter la pente sans m’effondrer. L’équilibre a été perdu mais pas assez longtemps. Ce fut donc une perte d’équilibre qui ne s’est pas transformée en chute vertigineuse. J’ai donc vite réussi à remonter en scelle et retrouver plus ou moins cet équilibre. Il reste fragile vu la situation mais il est bel et bien là et je ne compte pas le lâcher.

Voilà cher journal, en ce moment, tu rajoutes des éléments extérieurs et ça compliqué tout de suite tout. Le but dans ces cas-là est de trouver les petites solutions pour retrouver un certain équilibre. Même s’il est fragile, c’est pour ne pas tout abandonner. De mon côté, j’ai la chance d’avoir la passion en plus. Et je peux t’assurer, cher journal, que c’est un sacré garde-fou. Tout n’est pas rose et ça me fait du bien de te raconter cet équilibre entre maladie, handicap et entrepreneuriat, qu’il soit positif ou un peu moins.

Sur ce, je te dis à très bientôt ! Je reviens te voir dans deux semaines, juste avant un grand évènement la semaine suivante qui me permettra de consolider à nouveau cet équilibre fragilement retrouvé.

Avec tout mon amour,

Léa

“Le rassurant de l’équilibre, c’est que rien ne bouge. Le vrai de l’équilibre, c’est qu’il suffit d’un souffle pour faire tout bouger.”
Julien Gracq

Psst : Si vous voulez en lire davantage, vous pouvez retrouver les premiers épisodes du Journal (presque) intime d’une illustratrice pas tout à fait comme les autres ici.

Inscription à la Newsletter : L’Emerveille’mot. J’envoie 1 Newsletter par mois sauf exception en cas d’évènements ou de nouvelles collections.

Post a Comment