Réseaux sociaux
   Blog    Frère Roger – Jour 2

Frère Roger – Jour 2

Son histoire

En 1940, à 25 ans, il décide d’aller partager en France le sort de ce pays occupé et c’est à Taizé, un petit village de Bourgogne où les habitants l’accueillent chaleureusement, qu’il choisit de vivre.

Au fil des ans se développe la communauté de Taizé. En 1949, ils sont sept hommes à s’engager pour la vie dans la chasteté. La communauté se compose à l’heure actuelle d’une centaine de frères venant d’une trentaine de nations et qui sont catholiques et de diverses origines évangéliques.

À partir des années 1950, certains frères allèrent vivre en des lieux défavorisés pour se tenir aux côtés de ceux qui souffrent. Ils sont aujourd’hui au Brésil, au Sénégal, au Bangladesh, en Corée du Sud.

« Pour frère Roger, rechercher une réconciliation entre chrétiens n’était pas un thème de réflexion, c’était une évidence. Pour lui, ce qui importait avant tout, c’était vivre l’Évangile et le communiquer aux autres. Et l’Évangile, on ne peut le vivre qu’ensemble. Être séparés n’a aucun sens. » écrivait, dans son hommage, Frère Aloïs, son successeur.

Une autre des préoccupations principales de Frère Roger était de rejoindre les jeunes là où ils sont et de leur rendre cette communion accessible quels que soient leurs chemins de vie. Cette ouverture à la jeunesse vient de la sienne où il rencontra des Chrétiens pour qui l’Evangile imposait des fardeaux avec sévérite. Ainsi, toute sa vie durant, la confiance en Dieu est restée un combat.

Il est mort, assassiné pendant la prière du soir le 16 août 2005.

Quelques unes de ses citations  

« En tout homme se trouve une part de solitude qu’aucune intimité humaine ne peut remplir. C’est là que Dieu nous rencontre. »

« La prière n’éloigne pas des préoccupations du monde. Au contraire, rien n’est plus responsable que de prier : plus on vit une prière toute simple et toute humble, plus on est conduit à aimer et à l’exprimer par sa vie. »  Prier dans le silence du coeur : Cent prières

« Aussi, pour ma part j’irais jusqu’au bout du monde, si je le pouvais, pour dire et redire ma confiance dans les jeunes générations. »  Pressens-tu un bonheur ? 

« On pense ne pas savoir prier. C’est dans le fond sans importance, car Dieu entend nos soupirs, connaît nos silences. Le silence est le tout de la prière et Dieu nous parle dans un souffle de silence, Il nous atteint dans cette part de solitude intérieure qu’aucun être humain ne peut combler. »

« À tous il arrive d’être secoués par une épreuve personnelle ou par la souffrance des autres. Cela peut aller jusqu’à ébranler la foi et éteindre l’espérance. Retrouver la confiance de la foi et la paix du cœur suppose parfois d’être patient avec soi-même. » Lettre inachevée, 2006

« Pensais-tu qu’en toi le sable d’un désert avait recouvert l’amour ? »

Ses écrits

  • Introduction à la vie communautaire, 1944
  • Vivre l’aujourd’hui de Dieu, 1959
  • L’unité espérance de vie, 1962
  • Dynamique du provisoire, 1965
  • Unanimité dans le pluralisme, 1966
  • Violence des pacifiques, 1968
  • Ta fête soit sans fin, 1971
  • Lutte et contemplation, 1973
  • Vivre l’inespéré, 1974
  • Étonnement d’un amour, 1979
  • Fleurissent les déserts du cœur, 1982
  • Passion d’une attente, 1985
  • Son amour est un feu, 1988
  • Amour de tout amour, 1990
  • En tout la paix du cœur, 1998
  • Les Sources de Taizé, 2001
  • Dieu ne peut qu’aimer, 2001
  • Pressens-tu un bonheur ?, 2005
  • Choisir d’aimer – Frère Roger de Taizé 1915-2005, 2006

Quelques chants de la Communauté de Taizé

Pour aller plus loin

Communauté de Taizé

Vous retrouverez également énormément de chants de Taizé sur Youtube.

Il existe aussi dans, beaucoup de villes, des paroisses qui organisent des veillées de prières comme à Taizé !

J’ai découvert Frère Roger en découvrant la Communauté de Taizé ! J’ai été sur place à plusieurs reprises et j’ai également participé à plusieurs rencontres européennes organisées autour du Nouvel An à travers l’Europe. Je suis tombée amoureuse dans un premier temps des chants en participant à des veillées dans ma paroisse, que j’ai vite aidée à animer avec ma flûte traversière, puis de la Paix du village. Toutes les langues et cultures se rencontrent mais il y a là-bas cette magie qui fait que tout le monde se comprend. Une colline sur laquelle j’ai l’impression qu’il n’y a plus de frontières, de barrières de la langue, de différences… Si vous ne connaissez pas, je vous invite à découvrir autant Frère Roger que la Communauté qu’il a fondée.

A demain pour le 3e témoin,

Avec tout mon amour,

Léa

« Esprit Saint, ne permets pas que nos cœurs se troublent »

Frère Roger

PS : Retrouvez tous les jours de l’Inktober 2021 ici

PPS : N’hésitez pas à me suivre dans ce challenge, à partager mes post sur les réseaux sociaux et en parler autour de vous si ça peut intéresser quelqu’un. Je partagerai également sur Instagram et Facebook.

Inscription à la Newsletter : L’Emerveille’mot. J’envoie 1 Newsletter par mois sauf exception en cas d’évènements ou de nouvelles collections.

Post a Comment