Réseaux sociaux
   Blog    Frère Marcel Van – Jour 15

Frère Marcel Van – Jour 15

Son histoire

Joachim Nguyen Tân Van (de son nom religieux Frère Marcel) est né en 1928 près de Hanoï, au Vietnam. Sa mère, chrétienne, lui apprend très tôt à réciter des prières. L’enfance de Van est heureuse.

A 4 ans il montre un intérêt peu commun pour la vie des Saints qu’on lui raconte, et le désir de les imiter.

A 7 ans, sa mère a donc l’idée de le confier à un abbé qui accueille des jeunes vietnamiens à son presbytère. Les jeunes aident ainsi le curé dans son quotidien, s’initient plus profondément à la vie religieuse tout en poursuivant leurs études. Van passera cependant 5 années fort sombres de sa vie : frappé, humilié, violenté par le surveillant et quelques catéchistes du presbytère. Il souffre en silence, ne tirant sa force que de sa prière.

A 14 ans, il se prépare à devenir prêtre et est toujours poursuivi par le désir de la Sainteté, mais rejette cette idée comme une tentation, une ambition orgueilleuse, et demande l’aide de la Sainte Vierge. Celle-ci l’éclaire en l’invitant à lire l’autobiographie de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus. Il trouve ainsi en Sainte Thérèse une sœur spirituelle qui partage ses désirs : Aimer Dieu de tout son cœur, de toutes ses forces avec la simplicité, l’audace et la confiance d’un enfant.

Par la suite, à 15 ans, il entre comme postulant frère chez les Rédemptoristes.

Frère Marcel Van vit ses derniers jours dans un camp de rééducation communiste, dont il avait tenté de s’échapper afin de rapporter l’Eucharistie à ses compagnons de captivité. C’est ainsi que le désir de Dieu et de la sainteté oriente toute sa vie depuis l’enfance. Victime de mauvais traitements dans sa jeunesse, il comprit ensuite que sa mission serait de « transformer la souffrance en joie ».

Marcel Van meurt donc d’épuisement et de maladie le 10 juillet 1959 à 31 ans. Son procès de béatification est ouvert le 26 mars 1997.

Quelques unes de ses citations  

« Qui peut connaître la force de l’amour, qui peut en connaître la douceur… Viendra un jour où je mourrai, mais je mourrai consumé par l’amour »

« Jamais le péché n’offense mon amour, il n’y a absolument rien qui offense mon amour, si ce n’est le manque de confiance

« Sainte Vierge, ma Mère, veuille me guider dans ma nouvelle voie. Apprends-moi à aimer Dieu avec une immense confiance… Que je sois enveloppé de ton amour comme Thérèse l’a été autrefois. Qu’elle soit mon guide dans « sa petite voie… »

Ses écrits

Quelques chants

Pour aller plus loin

Les amis de Van

Marcel Van, Apôtre de l’amour

Marcel Van ou l’infinie pauvreté de l’amour 

Dans le camp de la misère, la « paroisse » de frère Marcel Van

N’hésitez pas aussi à vous promerner sur Youtube, il y a plein de films/documentaires sur son histoire.

Frère Marcel Van fait parti de ces jeunes témoins qui ont traversé la maladie, tout en gardant l’Amour, la Joie et l’Espérance… En effet très inspirant !

A demain pour le 15e témoin !

Avec tout mon amour,

Léa

« Ô Amour de Jésus, nous prenons ici l’engagement de Te rester fidèles et de travailler d’un cœur ardent à répandre ton Règne dans tout l’univers.»

Frère Marcel Van

PS : Retrouvez tous les jours de l’Inktober 2021 ici

PPS : N’hésitez pas à me suivre dans ce challenge, à partager mes post sur les réseaux sociaux et en parler autour de vous si ça peut intéresser quelqu’un. Je partagerai également sur Instagram et Facebook.

Inscription à la Newsletter : L’Emerveille’mot. J’envoie 1 Newsletter par mois sauf exception en cas d’évènements ou de nouvelles collections.

Post a Comment