Réseaux sociaux
   Blog    Frédéric Ozanam – Jour 25

Frédéric Ozanam – Jour 25

Son histoire

Frédéric Ozanam est né à Milan en 1813 dans une famille nombreuse mais sur 11 enfants, seuls 3 vivront. La famille s’installe à Lyon en 1816 où il reçoit une éducation chrétienne auprès de sa mère qui porte secours à des familles dans le besoin et son père qui est médecin.

Frédéric Ozanam est un élève brillant mais vers 15 ans, il connaît une période de doute et va même jusqu’à penser au suicide. Néanmoins, l’enseignement de son professeur de philosophie le sauve. C’est ainsi qu’il prépare un ouvrage apologétique qu’il intitule « Démonstration de la vérité de la religion catholique ». Il travaillera alors dessus tout au long de sa vie.

Frédéric poursuit ensuite ses études à Paris et obtient une licence en droit en 1834, ès lettres en 1835 et son doctorat en 1836. A cette époque, on est cependant en pleine période d’anticléricalisme. Blessé par les attaques de certains professeurs, Frédéric veut démontrer le rôle bienfaisant de l’Eglise à travers l’histoire. C’est ainsi, qu’au Carême 1833, il lancera une pétition pour créer les conférences de Carême à Notre-Dame de Paris. L’archevêque de Paris accepte et ces conférences sont un vrai succès. Elle existe encore aujourd’hui.

En avril 1833, il fonde ensuite une petite société vouée au soulagement des pauvres, qui prend le nom de « Conférence de la Charité ». La conférence se place alors sous le patronage de Saint Vincent de Paul. Il se donne sans compter pour redonner une dignité humaine aux misérables.

Frédéric se tourne finalement vers le professorat. Il essaiera alors de concilier fidélité à l’Eglise et fidélité à l’Université dans une période troublée mais sera mal compris et donc très critiqué. Il vivra aussi une quête de vocation qui le mènera vers la prière et l’attente de la volonté de Dieu. Le  23 juin 1841, il épouse une jeune fille qu’un ami prêtre lui a présenté et avec qui, il aura une petite fille, Marie.

En 1848, il s’engage en politique pour défendre l’idéal démocratique. En 1852, Frédéric Ozanam tombe malade et doit donc quitter l’enseignement. Il meurt à Marseille le 8 septembre 1853 des suites d’une tuberculose rénale.

Il a été déclaré bienheureux le 22 août 1997 et présenté comme « un modèle d’engagement et de Sainteté pour les jeunes du monde entier ».

Quelques unes de ses citations  

« Je crus désormais d’une foi assurée et, touché d’un bienfait si rare, je promis à Dieu de vouer mes jours au service de la vérité qui me donnait la paix. »

« Lorsque Dieu veut faire un monde nouveau, il ne brise que lentement l’édifice ancien qui doit tomber, et il s’y prend de loin pour élever le monument moderne qui lui succèdera. »

« Baisse les yeux, il te sera bon pour faciliter la route de voir le sol où reposent tes pieds. »

« Il n’existe pas d’ignorance si épaisse qui ne soit sillonnée de quelque lumière. »

« L’espérance pousse l’homme par les épaules dans le chemin ténébreux. Et si, plus d’une fois durant la route, il sent ses genoux trembler et son cœur défaillir, c’est elle qui le ranime et le force à marcher jusqu’au bout en lui montrant l’idéal qui lui sourit au ciel. »

« Il faut beaucoup aimer l’homme pour respecter son droit qui borne notre droit et sa liberté qui gêne notre liberté. »

« L’amour m’a mis dans la fournaise, l’amour m’a mis dans la fournaise d’amour. »

« Il faut distribuer du pain aux familles en pleurs, et envoyer à l’école les enfants négligés. »

« Heureux celui qui a l’intelligence de sa mission près du pauvre et de l’indigent ; le Seigneur lui viendra en aide aux jours mauvais. »

Ses écrits

  • Ses œuvres complètes (11 tomes)
  • Lettres de Frédéric Ozanam (6 tomes regroupant ses 1494 lettres)
  • Le livre des malades
  • Les fioretti de Saint François, présentation et traduction par Frédéric Ozanam
  • Les origines du socialisme, Du divorce
  • Des devoirs littéraires des chrétien

Pour aller plus loin

Frédéric Ozanam, serviteur de la vérité

Bienheureux Frédéric Ozanam

Frédéric Ozanam

N’hésitez pas aussi à vous promerner sur Youtube, il y a plein de films/documentaires sur son histoire.

Frédéric est un témoin, exemple de vérité dans des temps troublés…

A demain pour le 26e témoin !

Avec tout mon amour,

Léa

« Dites un mensonge, on vous dira la vérité. »

Frédéric Ozanam

PS : Retrouvez tous les jours de l’Inktober 2021 ici

PPS : N’hésitez pas à me suivre dans ce challenge, à partager mes post sur les réseaux sociaux et en parler autour de vous si ça peut intéresser quelqu’un. Je partagerai également sur Instagram et Facebook.

Inscription à la Newsletter : L’Emerveille’mot. J’envoie 1 Newsletter par mois sauf exception en cas d’évènements ou de nouvelles collections.

Post a Comment