Coucou ! Aujourd’hui, je vous présente une vidéo Speed Drawing. J’espère que la regarder vous détendra autant que ça me l’a fait quand j’ai dessiné ce mandala.

https://youtu.be/wPsdgTmEWGM

Matériel utilisé :

  • Papier : Clairefontaine DCP 250 g/m²
  • Stylo : Staedtler 0.2 et 0.05

Si vous aimez ce genre de vidéo, j’en ai fait une autre ici.

Pourquoi un mandala ?

Hospitalisée, j’en ai colorié des dizaines et des dizaines, des mandalas. Le tout en pensant que jamais je n’arriverais à créer moi-même les mandalas qui passaient sous mes yeux. Les uns après les autres. Je les admirais. Je les coloriais. Parfois je ne leur donner même pas de couleur, de peur de les gâcher, tant je les trouvais beaux. Il y a encore quelques mois, je m’étais persuadée que jamais je n’arriverai à dessiner ce genre de mandala, fin, détaillé, harmonieux. Pourquoi ? Je ne sais pas. Ce que je sais, c’est qu’un jour, je me suis dis que c’est pas que je n’en étais pas capable mais seulement que j’avais peur. Alors j’ai pris un papier et un stylo et j’ai essayé.

J’en ai raté, ça c’est un fait. Mais j’ai aussi vu que j’étais déjà contente de produire ce que j’avais sorti. Alors j’ai continué et j’en ai fait d’autres. Et aujourd’hui, je suis fière de ceux que je réalise. Je suis fière de ce mandala.

Aujourd’hui, les dessiner me détend. Et je les aime toujours autant. J’aime toujours autant admirer ceux des autres. Mais j’aime aussi les voir naître doucement, sous mes stylos et crayons. Doucement. Patiemment. Sur un petit fond de musique et sans penser à rien d’autres.

Vous voulez un conseil ? Testez, tentez, ratez, recommencez. C’est la vie et c’est ainsi qu’on apprend !

Dans chaque apprentissage, chaque projet, on tombe, on se relève, on recommence et ainsi de suite jusqu’à ce qu’on y arrive. pour le dessin, c’est pareil : on essaie, on rate, on recommence. Encore et encore.

Avec douceur,

Léa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *